Cultiver l’artemisia annua

Cultiver l’artemisia annua

Artemisia annua : conseils pour la culture en Belgique

Semis
Semis à l’intérieur ou en serre de fin-février à mi-avril. Utilisez du terreau pour semis, remplissez un pot, mouillez raisonnablement. Mélangez les semences avec un peu de sable pour bien les répartir. Un couvercle transparent pour faire une mini-serre aide à la germination, avec quelques aérations pour éviter les moisissures. Ce couvercle réduit l’évaporation, il n’est donc pas nécessaire d’arroser pendant les premiers jours. Placez le semis à la lumière. Enlevez le couvercle après 4-5 jours, les petites feuilles apparaissent. Arrosez délicatement, avec un brumatiseur.

Repiquage
Dès que les petites plantes ont atteint 2 à 4 feuilles, vous pouvez déjà les repiquer en pots individuels, d’abord petits, puis plus grands. Sortez les plantes quand il fait beau, cela les fortifiera.


Après les dernières gelées (mi-mai en Belgique), repiquez en pleine terre. Prévoyez environ 80 cm entre les plantes. Attention aux limaces les deux premières semaines. Ajoutez un peu de compost autour de chaque plante et répétez cette opération 2-3 fois sur la saison. N’utilisez bien entendu aucun produit chimique ! N’hésitez pas à pailler généreusement le sol. Les deux premières semaines, veillez à bien arroser, ensuite ce ne sera nécessaire qu’en cas de temps trop sec.

Récolte
Si vos plantes sont vigoureuses, vous pouvez faire une première récolte fin juillet quand elles atteignent 80 à 100 cm : taillez à 50 cm de hauteur. L’artemisia annua fleurit généralement début septembre en Belgique, il est impératif de récolter avant la floraison ou au début de celle-ci. Les propriétés s’amenuisent en fin de floraison, et certaines années la pluie s’installe si bien en septembre qu’il devient difficile de trouver un jour sec pour récolter ! Les fleurs sont minuscules : des petites boules vertes au début, puis jaunes. Lors de la récolte finale, coupez toute la plante, éliminez la racine.


Séchage
Après une journée au soleil, rentrez les plantes dans la maison pour éviter la pluie et l’humidité. Suspendues, ou posées sur une surface propre, les plantes doivent être bien aérées. Un préau ou un garage humide ne conviennent pas : l’artemisia réclame un bon séchage pour conserver ses propriétés. Après une dizaine de jours, vérifiez le séchage : les petites tiges doivent être cassantes, la couleur est majoritairement verte et l’odeur reste forte. Effeuillez en passant la main sur les tiges, les feuilles se récoltent ainsi très facilement. Les tiges fines et moyennes peuvent être coupées en petits morceaux avec un sécateur et mélangées aux feuilles : elles contiennent des composants actifs contre le paludisme différents de ceux des feuilles.


Semences
Si vous souhaitez avoir des semences, laissez au moins deux belles plantes sur pied jusque novembre. Coupez-les quand la floraison est bien terminée, par temps sec. Laissez sécher les plantes dans la maison, puis tapotez les fleurs du bout des doigts, les étamines se détacheront. Filtrez avec un tamis et conservez au sec.

Voir aussi : Artemisia annua : il est temps de semer !