Artemisia annua


Chaque année, de magnifiques plantes d'Artemisia annua (armoise annuelle) embaument plusieurs jardins de notre vallée de l’Ourthe et ses coteaux. Grands et petits cultivateurs pensent pourtant bien plus loin qu’à la beauté et au parfum de cette plante. Ses feuilles séchées et broyées soignent la maladie qui cause actuellement le plus grand nombre de décès dans le monde: le paludisme (malaria).

  en savoir plus sur l'Artemisia annua


Comment participer ?

Nous vous proposons de cultiver quelques plantes chez vous, de les faire sécher, et de nous renvoyer le fruit de votre récolte, qui sera envoyé à Luebo.

Vous pouvez obtenir des semences en prenant contact avec nous. Mais si vous n'habitez pas trop loin d'Esneux, le plus simple est de venir chercher quelques plantes, disponibles à partir du 15 mars. Nous en distribuons aussi lors de nos activités ou à la Fête des plantes à Neupré.

Semis: semez dans un bac contenant du terreau pour semis, à l'intérieur, en février ou en mars. Arrosez avec un pulvérisateur pour ne pas blesser les petites plantules. Dès qu'elles sont au stade de 2 à 4 feuilles, repiquez-les en pots individuels. Idéalement, d'abord un petit pot (4-5 cm de diamètre), puis un plus grand (8-10 cm).


Par beau temps, les pots peuvent rester à l’extérieur. Protégez-les bien des limaces qui en sont très friandes.

Quand les plantes ont atteint 10 à 15 cm et que les dernières gelées sont passées (15 mai), il est temps de les repiquer au jardin. Choisissez un endroit aussi lumineux que possible. La plante atteint 60 cm à 100 cm d'envergure, son feuillage vert est très décoratif, elle exhale un parfum frais et sain. Si vous amendez votre terre avec du compost et si vous paillez tout autour, vous obtiendrez de meilleurs résultats. Arrosez bien au moment de la plantation, continuez de protéger des limaces au début de la croissance et désherbez. Par la suite, la plante ne réclame pratiquement plus aucun soin : arrosage en cas de forte sécheresse, léger désherbage.

Vous pouvez partir en vacances: ça pousse comme une mauvaise herbe !

Si vous ne disposez pas de jardin, la culture est possible dans un grand pot, mais ça donne souvent des résultats un peu maigres...


Fin août - début septembre, c'est la période de la récolte. Coupez toute la plante, on ne garde pas la racine. Si certaines feuilles sont jaunes ou tachées de brun, éliminez-les directement. Pour le séchage, vous pouvez étaler les branches ou suspendre la plante. Choisissez un endroit bien sec. Contrairement à ce que l'on pensait, une étude récente a démontré que le soleil ne diminue pas les propriétés thérapeutiques.  En pratique, pour la Belgique, nous conseillons de sécher la plante une journée au soleil, puis de la rentrer dans la maison les jours suivants.

Après 6-7 jours, vérifiez le séchage: les feuilles doivent être friables, la couleur est vert sombre. Passez vos mains sur les branches pour détacher les feuilles et les petites tiges.
C'est suffisant pour servir à faire la tisane. Si vous trouvez un système pour couper les tiges en petits morceaux, ajoutez-les, c'est encore mieux. Emballez le tout dans une enveloppe, un sac en papier, une boîte en carton... (pas de métal).

Ces dernières opérations doivent être effectuées avec soin et rigueur : elles sont déterminantes pour l’efficacité de la tisane. Soyez attentifs à chacune de ces 
exigences:
    * Pas de feuilles brunes, jaunes ou noires.
    * Séchage complet: les feuilles doivent être friables quand vous les écrasez

Retour : chaque année, nous organisons une rencontre pour ceux qui le souhaitent: c'est l'occasion de partager l'apéro au très beau jardin "So Behômont" à Hony, de se communiquer quelques nouvelles de Luebo, et bien sûr d'amener votre récolte. Nous devons disposer de votre adresse mail pour vous convoquer en temps voulu.
Vous pouvez aussi retourner la plante par courrier, ou la déposer à l'adresse suivante: Luebo-sur-Ourthe, rue du Laveu, 33 à 4130 Méry.

Si vous ne récoltez pas à temps, la plante va fleurir vers la mi-septembre. Ce sont de minuscules fleurs jaunes que l'on remarque à peine. La plante contiendra alors moins d'artemisine (la substance que l'on extrait pour produire les médicaments anti-paludiques). Des études récentes montrent que l'efficacité n'en est pas moindre, car la plante contient dautres substances anti-paludiques. Mais nous vous demandons quand même de le signaler sur l'emballage.

Si vous laissez la plante en terre, elle fera peut-être quelques semis spontanés l'année suivante, mais ça reste une plante peu invasive. Si vous souhaitez récolter des semences: laissez la plante en terre jusqu'au début de l'hiver. Coupez-la juste avant la première gelée, laissez-la sécher dans la maison. Puis tapotez les fleurs du bout des doigts pour faire tomber les semences. Vous pouvez filtrer avec un tamis. Un gramme contient environ 8000 à 10000 semences. 

  Conseils d'utilisation

  Vous êtes en Afrique ?  Voyez ici notre fiche de conseils de culture 
 Mais surtout visitez le site d'une association géniale: "La maison de l'artemisia" et prenez contact avec la Maison la plus proche pour obtenir des semences locales et participer à une formation pour apprendre à bien cultiver l'artemisia annua et l'artemisia afra !

           artemisia 0

artemisia annua

artemisia

artemisia 1

artemisia annua


artemisia annua