Jean-Nicolas, menuisier

A Luebo, tout le monde connaît Jean-Nicolas: menuisier talentueux, poète, acteur… artiste dans tous les sens du terme. Mais aussi excellent pédagogue. Sa plus belle carte de visite, ce sont ses enfants – des jeunes doués, travailleurs, souriants – et ses meubles: de vraies oeuvres d’art réalisées avec un outillage rudimentaire.

Un projet
Ce qui lui tient à coeur, ce sont les jeunes. Ils sont nombreux, à Luebo et dans les villages, à rester en marge de l’école: soit parce que leur famille n’arrive pas à payer les frais, soit parce qu’ils n’ont pas eu les bases suffisantes en primaire pour aborder le cycle secondaire. Autre constat: les études proposées ne correspondent pas toujours aux débouchés possibles à Luebo. Parmi les jeunes qui exercent le dur labeur des « bayanda » (ceux qui marchent en poussant un vélo chargé de lourds fardeaux), plusieurs ont un diplôme en poche, qu’ils n’arrivent pas à valoriser.

Parcours
Jean-Nicolas et son fils Emery ont résolu d’offrir un encadrement à quelques jeunes pour leur apprendre la menuiserie. Ils n’ont pas attendu de soutien de l’association pour le faire, mais chaque accueil est un parcours de combattant. Ils manquent d’outils et de matériaux.

 

Objectifs
A chacun, il a été demandé d’apporter un madrier et une planche en début d’année. Ils ramèneront un meuble dans leur famille: c’est le premier objectif de la formation, qui suscite toujours joie et fierté pour les jeunes et leurs parents. Il y a d’autres objectifs: apprendre à établir un devis, à couper le bois en forêt, à construire une charpente… Mais aussi vivre ensemble dans une atmosphère fraternelle.

Soutien
L’association encourage ce projet d’abord moralement, mais aussi de manière occasionnelle par la fourniture de documentation, d’outils ou d’un petit soutien financier pour l’achat du bois.